Leader des services en ergonomie et facteurs humains pour les ingénieries et les technologies

 01 39 30 62 56 (Paris) - 05 31 08 42 38 (Toulouse)

Bertin Ergonomie développe une méthodologie facteurs humains innovante pour évaluer la charge de travail de différents postes de contrôle aérien

Le besoin de la Direction Générale de l’Aviation Civile

  • Ce projet s’intègre dans le cadre des recommandations européennes MAEVA (Master ATM European Validation) et vise à définir une méthodologie expérimentale d’évaluation de la charge de travail des contrôleurs aériens pour des positions fortement informatisées (dans ce cas, appliquée aux outils IHM de séquencement de trafic à l’arrivée des vols).
  • La méthodologie centrée sur l’évaluation de la charge de travail doit permettre de mieux caractériser l’augmentation de capacité des positions de contrôle ; objectif majeur du programme SESAR pour la mise en place du ciel unique européen et l’un des plus ambitieux programmes de Recherche & Développement de ces dernières années au niveau européen.

Le rôle de Bertin Ergonomie

  • Définir les principes de la méthode :
    • Le principe de la méthode est basé sur la définition « d’indicateurs de performance » (1) pour chaque scénario d’essai opérationnel d’une part, et sur la définition de « métriques de la charge de travail » (2) d’autre part. L’indicateur d’évaluation comparative retenu est ainsi défini par le contrôle de la “ transaction charge-performance ” (compromis charge de travail-performance). L’évaluation de chaque position de contrôle s’exprime en conséquence en fonction des quadrants du plan de référence illustré en suivant :
  • Expérimenter et valider la méthodologie :
    • Le protocole de validation est basé sur la capacité de la méthode à identifier, pour chaque scénario du programme d’essai, au moins un couple (métrique de charge de travail, indicateur de performance) à même de discriminer significativement des positions de contrôle différentes.
    • Le traitement des données est réalisé sur l’ensemble des fichiers archivés : valeurs obtenues aux “ indicateurs de performance ” des scénarios d’essai et valeurs obtenues à chacune des “ métriques de charge de travail ” concurrentes. Une analyse de la variance (ANAVAR) est appliquée de manière à ne retenir que les “ indicateurs ” et “ métriques ” permettant de différencier significativement les positions de contrôle [niveau de confiance > 80%].

Les résultats de la mission

  • La méthode définie apporte des éléments de réponse pragmatiques pour l’évaluation de la charge de travail ; notamment par l’introduction du principe de contrôle de la “ transaction charge-performance ”. En ramenant la mesure de charge de travail à la performance, ce principe conduit à disposer d’un “ critère d’évaluation ” davantage opérationnel. Parallèlement, l’utilisation de tâches élémentaires reproductibles et génériques comme base de scénarios, permet en capitalisant les données, de fournir une base d’analyses comparatives des positions de contrôle et rend possible l’évaluation de positions futures, non connues, indépendamment des solutions de conception qui seront appliquées.